Isolation des combles aménagés : Ce qu’il faut savoir !

comment se passe l'isolation des combles aménagés ?

Un comble aménagé est un espace vivable situé sous la toiture d’une habitation. Il a souvent les mêmes exigences qu’une chambre ou un grenier. L’isolation de cet espace ne nécessite pas forcément que vos combles soient inoccupés. Elle requiert juste des techniques et méthodes particulières. Pensez à isoler les combles aménagés afin d’en tirer un maximum d’avantages.

En quoi consiste l’isolation des combles aménagés ?

L’espace situé sous le toit jouit de certains avantages thermiques. De ce fait, l’optimisation de ces avantages conduit à l’accroissement des performances énergétiques d’un logement. Pour la concrétisation de cet objectif, les matériaux privilégiés sont les « rampants ». L’isolation des combles aménagés peut s’opérer de deux manières :

  • l’isolation des rampants par l’intérieur : c’est le fait d’ancrer entre les chevrons du toit et selon l’épaisseur de ces derniers, des rampants semi-rigides. L’isolant principal est le plus souvent en laine (mécanique ou minérale). Afin d’assurer un système de ventilation naturelle, une lame d’air est incrustée entre la toiture et l’isolant posé. Une portion de l’isolant est également réservée au chauffage
  • l’isolation des combles aménagés par l’extérieur : dans le cas où le moindre cm² de votre comble aménagé vous est utile, l’idéal est de l’isoler de l’extérieur. L’isolation par l’extérieur consiste à inoculer un isolant (ouate de cellulose, laine de coton ou de mouton emballé et inséré entre les galons). La méthode adéquate en isolation extérieure est le sarking.

Isolation des combles déjà aménagés : Pourquoi ?

Du fait de leur positionnement, les combles aménagés sont des pièces bénéficiant de particularités thermiques et acoustiques. Ce sont des locaux chauffés. La principale finalité de l’isolation de ces combles est de contenir la chaleur à l’intérieur de l’habitation. 30 % des fuites thermiques peuvent donc être évités en adoptant un système d’isolation adéquat à ce type d’espace aménagé. Des économies conséquentes pourront ainsi être réalisées. Aussi, le propre des combles aménagés ou aménageables est de pouvoir y vivre. Effectuer des travaux d’isolation permettra de bénéficier d’un confort inégalé dans cet espace de vie.

Combien faut-il prévoir ?

En moyenne, l’isolation des combles aménagés coûte par m² d’isolant posé 65 euros. Selon le type d’isolant, prévoyez entre 2 000 et 10 000 euros. L’investissement est plus que rentable à long terme ; entre 5 et 6 ans. Il faudra attendre un moment pour constater les retombées notamment sur l’allègement des différentes factures annuelles d’énergies. L’isolation après l’aménagement de vos combles n’exclut pas la réduction ou la suppression des différentes charges énergétiques.

Les possibilités d’aides financières

Deux types d’assistances sont particulièrement octroyés par l’État. Il s’agit du crédit d’impôt et de la prime énergie. Leur objectif est d’aider au financement des travaux d’isolation des combles aménagés. Jusqu’à 70 % des frais peuvent être pris en charge par l’État. D’autres avantages tels que l’éco-prêt à taux zéro, la TVA réduite de 5,5 % peuvent être accordés sous certaines conditions en cas de travaux d’isolation de combles. Le principal critère d’éligibilité est la résistance thermique. Ce critère atteste des capacités d’isolation des différents matériaux ; que ce soit la capacité à contenir la chaleur ou les différents avantages acoustiques. Un système d’isolation ne répondant pas à ce critère est voué à l’échec et ne permettra donc pas de bénéficier des différentes aides.